Le Canal Lombaire Étroit communément connu sous le nom CLE est une pathologie dégénérative. Les mensurations normales d'un canal lombaire sont supérieures à 10 millimètres dans le plan sagittal. et supérieure à 15 millimètres dans le plan transversal.

Nous pouvons distinguer deux sortes de dispositions anatomiques: un canal aux dimensions normales ou larges de naissance et un canal aux dimensions limites ou courtes de naissance (canal rachidien constitutionnellement étroit).

La dégénérescence est un phénomène naturel du à l'usure des joints articulaires (Arthrose), des ligaments et des disques intervertébraux qui se déshydratent avec le passage du temps et se pincent, ce qui entraîne naturellement une réduction du diamètre du canal rachidien et une compression antérieure par des bourrelets discarthrosiques. Les ligaments jaunes et les surfaces articulaires s'hypertrophient, ce qui entraîne une compression postérieure des structures nerveuses.

Ces phénomènes naturels arthrosiques aboutissent à une compression des nerfs lombaires et sacrés, ce qui peut donner comme symptômes des douleurs lombaires ainsi que des douleurs et des engourdissements au niveau d'un membre inférieur ou des deux. Quand la compression devient sévère, les patients peinent à marcher avec un périmètre de marche qui se raccourcit progressivement.

Dans le cas d'un canal rachidien constitutionnellement étroit, les symptômes cliniques et la douleur apparaissent plus tôt dans la vie vers la cinquantaine, alors que dans le cas d'un canal rachidien de dimensions normales rétréci secondairement, les symptômes apparaissent plus tard dans la vie vers la soixante-dizaine.

Il est rare que des troubles vésico-sphinctériens interviennent à cette étape sauf dans le cas de l'apparition d'une hernie discale entraînant un rétrécissement significatif aigu.

Le traitement médical et les infiltrations épidurales constituent un traitement symptomatique transitoire. La chirurgie est indiquées quand les symptômes deviennent invalidants impactant la qualité de vie de la personne et l’obligeant à sortir de moins en moins de chez elle. 

Toutes les études scientifiques ont montré la supériorité de la chirurgie sur l'ensemble du traitement non chirurgical.

Nous pratiquons la microchirurgie afin de décomprimer les nerfs tout en sécurisant au maximum le geste et diminuant les complications. La convalescence est courte et la reprise d'une vie normale rapidement après la chirurgie (hors contexte de complications chirurgicales ou post-chirurgicales, risque extrêmement faible) est possible avec reprise de l'ensemble des activités professionnelles, du sport et des activités de loisir quelques semaines après la chirurgie..

Dans certains cas bien sélectionnés, la microchirurgie est associée à la chirurgie mini-invasive, ce qui augmente encore plus le confort du patient tout en lui garantissant une décompression neurologique optimale.

En haut de l'image, un canal lombaire constitutionnellement étroit et son évolution arthrosique.

En bas de l'image, un canal lombaire de dimensions normales et son évolution arthrosique.

pour la même quantité d'arthrose, les nerfs sont comprimés plus tôt dans la vie en cas de canal rachidien constitutionnellement étroit 

  • Twitter
  • LinkedIn

© ICVNS 2019.